Les Meilleures Combinaisons de Vins et de Fruits de Mer

meilleures fruits de mer

Lorsque vous pensez aux meilleurs plats pour l’été, plusieurs choses peuvent vous venir à l’esprit: que ce soit une salade avec une vinaigrette fraîche, un verre de vin blanc ou un steak cuit dans la cour d’un être cher, vos papilles saliveront certainement. Mais pendant l’été, les fruits de mer (y compris le poisson et le caviar) peuvent être le meilleur choix pour combattre la chaleur.

 

Les saveurs fraîches et vibrantes du tartare de thon et du tartare de saumon sont parfaites pour l’été. Parce que ces plats (qui sont coupés à la main et servis à votre table) sont riches et que le thon offre un gras de qualité, le Sauvignon blanc se marie parfaitement avec ce plat. Pour le tartare de saumon, qui a un goût différent mais tout aussi délicieux, le Sauvignon blanc et le Riesling sont parfaits. Avec ce menu, vous voulez éviter de commander un vin avec du sucre résiduel ou un fruité prononcé, car cela détournerait l’attention de la saveur du plat. Si vous avez aimé le tartare de thon au restaurant, vous pouvez créer le vôtre à la maison pour éblouir vos invités. Pour ce faire, vous aurez besoin de:

 

– ½ feuille de gélatine
– 1 avocat
– 3 onces de jus de yuzu
– 1 petit oignon rouge finement coupé en dés
– 1 citron vert, jus
– Sel de mer et poivre noir, au goût
– 8 onces de thon à nageoires jaunes de qualité sashimi, coupées en cubes de ¼ de pouce
– 2 radis, émincés
Pour l’assaisonnement, vous aurez besoin de:
– 1 cuillère à soupe de poudre de wasabi
– 1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
– ½ tasse d’huile d’olive extra vierge
– ½ tasse de vinaigre balsamique blanc
– 1 cuillère à café de sauce Sriracha
Pour cette recette, l’assaisonnement peut être préparé le jour avant de servir le plat, simplement en fouettant tous les ingrédients. Vous trouverez la recette complète ici.

 

À part le tartare de thon et de saumon, un autre amuse-gueule parfait pour la saison estivale est le calmar. Les calmars au goût sucré, farinés et frits, se marient parfaitement avec les vins vifs à saveur citronnée tels que le Pinot noir ou le Chardonnay. Dans ce cas, vous voulez que le vin que vous choisissez soit en harmonie avec la saveur frite des calmars – vous voulez éviter de commander des vins trop secs ou des vins lourds, comme le Cabernet Sauvignon, qui peuvent dominer le goût du plat. Les huîtres Rockefeller, parfaites avec un Sauvignon blanc vintage, sont une autre bonne idée d’amuse-gueule pour la saison chaude. Le profil fruité de ce vin se marie bien avec les huîtres cuites au four.

 

Une fois que vous avez terminé les hors-d’œuvre, il y a encore un certain nombre d’options de fruits de mer que vous pouvez commander pour le dîner ou le souper. Ces options sont également parfaites pour les journées chaudes ou tièdes. Si vous commandez un filet de flétan, qui a un excellent profil de saveur, mais qui a un bon goût de saumure, associez-le à un Riesling ou à un Chardonnay – les saveurs vives et acidulées se marieront bien avec les mollusques. Les poissons plus copieux, tels que le saumon et le flétan, ont un profil de saveur qui s’agence aussi bien avec les vins blancs que les vins rouges plus légers.

Est-ce que votre barbecue a été gâché par la pluie? Quoi faire

bbqrain

Souvent, la vie ne va pas comme prévu. Que vous soyez arrivé en retard à l’aéroport et que vous ayez manqué votre vol, que vous ayez oublié votre anniversaire ou que vous ayez planifié un barbecue mais qu’il ait commencé à pleuvoir de façon incontrôlable, ces situations peuvent souvent provoquer des maux de tête et de l’embarras. Heureusement, pour le dernier de ces incidents, il y a beaucoup d’étapes (ou d’alternatives) que vous pouvez mettre en place pour rectifier la situation.

 

Alors vous avez commencé à griller, que vous avez acheté deux kilos de beaux steaks, et que vous avez des bouteilles de vin prêtes à être servies, mais qu’à l’arrivée de vos invités, le ciel s’est ouvert sous une averse torrentielle… Vous vous demandez certainement : « Qu’est-ce que je fais maintenant? » Apporter votre barbecue à l’intérieur peut sembler un grand obstacle à surmonter, mais avec les bons outils et l’état d’esprit, cela peut être accompli dans le temps de le dire.

 

Griller à l’intérieur est très, très faisable – mais n’oubliez pas, on parle quand même toujours de grillade. Bien que cela puisse sembler banal, de nombreux amateurs de grillade d’intérieur s’éloignent de leurs casseroles et reviennent pour trouver de la viande brûlée ou même en feu. Lorsque vous faites griller à l’intérieur, il est important de se rappeler que les vapeurs et la fumée ne seront pas emportées par le vent; ces colonnes de fumée s’élèveront jusqu’au plafond de votre cuisine et pourraient déclencher des alarmes incendie (ce qui n’est pas vraiment une bonne chose pour divertir les invités). Les poêles à griller intérieures ne peuvent pas drainer les liquides et les marinades aussi bien que les grils extérieurs , donc arroser vos coupes avec parcimonie et assurez-vous de drainer tout excès de liquide des viandes marinées. Pour réduire la quantité de fumée produite par vos coupes, assurez-vous de couper l’excédent de gras des steaks et des côtelettes avant de les mettre dans une poêle.

 

Vous avez deux options principales pour griller à l’intérieur – dans une casserole de gril, ou sur un gril électrique d’intérieur. L’une des meilleures façons de simuler une expérience de grillades en plein air est d’utiliser un gril électrique intérieur (comme celui-ci )  Contrairement à d’autres techniques de grillage à l’intérieur, cet appareil possède des grilles sur une surface chauffante, de sorte que la nourriture que vous cuisinez est plus proche de celle cuisinée sur un barbecue extérieur. Parce que la surface chauffée est soulevée contrairement à une poêle (une autre méthode commune pour les grillades à l’intérieur) vous n’avez pas à vous soucier de l’humidité ou de la graisse emprisonnée qui peut potentiellement prendre feu. Si vous n’avez pas de grille électrique et que vous êtes mal pris, vous pouvez utiliser une poêle à griller. Les échancrures dans la poêle peuvent donner un “look” grillé à vos coupes de viande et produire une saveur similaire. Comme mentionné précédemment,  faites attention à l’humidité emprisonnée qui peut cuire vos viandes à la vapeur plutôt que de les griller. Gardez cela en tête lorsque vous utilisez une poêle à griller.

 

Dans l’ensemble, un barbecue interrompu par la pluie n’est pas la fin du monde, mais vous devez savoir comment vous adapter au fait de ne pas pouvoir utiliser votre barbecue.

Un guide du débutant pour les assaisonnements à steaks à faire soi-même

assaisonnement steak

Le meilleur steak est déjà délicieux seul ou simplement saupoudré de sel et de poivre. Mais pour faire passer votre offre de steak au niveau suivant, pourquoi ne pas essayer les steaks avec des assaisonnements que vous faites vous-même à la maison? En combinant des ingrédients simples (dont plusieurs peuvent être trouvés dans votre maison), vous pouvez rapidement créer une explosion de saveurs pour votre prochaine séance de barbecue ou de grillade. Il est important de noter que toutes les options ci-dessous pour les assaisonnements à steak à faire soi-même ont des profils de saveur différents – et les assaisonnements peuvent être utilisés selon le type de saveur que vous recherchez, ou l’occasion pour laquelle vous servez la viande.

 

Pour les viandes grillées ou fumées, vous pouvez créer un «assaisonnement doux» pour votre steak, en utilisant une combinaison d’ingrédients sucrés et salés. Vous trouverez ci-dessous une recette de démarrage que vous pouvez utiliser telle quelle, ou l’adapter à tous les ingrédients que vous avez sous la main ou que vous souhaitez utiliser.

 

  • ½ tasse de sucre brun
  • 2 cuillères à soupe de gros sel de mer
  • 3 cuillères à café de poivre noir concassé
  • 3 cuillères à café de paprika (vous pouvez l’utiliser doux ou épicé, selon votre préférence)
  • 3 cuillères à café de poudre d’ail (évitez d’utiliser du sel d’ail, car vous avez déjà ajouté du sel), vous pouvez également utiliser de l’ail frais émincé
  • 3 cuillères à café de poudre d’oignon
  • 1-2 cuillères à café de moutarde moulue
  • 1 cuillère à café de poivre de Cayenne
  • 1 pincée de basilic

 

En plus des assaisonnements «sucrés», il y a aussi ceux salés, parfaits pour la cuisine de tous les jours et les événements spéciaux. Bien que de nombreuses recettes disent d’ajouter X quantité d’un ingrédient donné au mélange, vous pouvez choisir les ingrédients que vous souhaitez en plus grande ou plus petite quantité, selon vos goûts personnels.

 

  • 4 cuillères à soupe de gros sel de mer
  • 1 cuillère à soupe de poivre noir concassé
  • 1 cuillère à soupe d’oignon déshydraté
  • ½ cuillère à soupe d’origan
  • ½ cuillère à soupe d’ail
  • ½ cuillère à soupe de flocons de piment rouge
  • ½ cuillère à soupe de thym
  • ½ cuillère à soupe de romarin
  • ½ cuillère à soupe de coriandre
  • 1 cuillère à café de graines de moutarde

 

Ces deux recettes peuvent être conservées dans un récipient hermétique après l’utilisation initiale, car chaque lot produit assez d’assaisonnement pour environ 20 steaks, en fonction de la quantité d’assaisonnement que vous ajoutez habituellement. Si vos invités adorent ce que vous avez fait, vous pouvez toujours en offrir à emporter ou même le donner en cadeau pour les anniversaires ou la fête des Pères. Lorsque vous mélangez ces recettes avec d’autres aliments, assurez-vous de conserver le type d’assaisonnement que vous avez utilisé pour servir d’autres plats. Si vous avez utilisé un assaisonnement sucré, évitez de servir trop de fruits (même si c’est l’été), afin que votre repas ne soit pas trop sucré. En ce qui concerne les boissons d’été, vous pouvez combiner ces recettes avec du vin (en fonction de la coupe de viande) ou des boissons mixtes. Les assaisonnements et marinades offrent l’occasion parfaite pour vous d’être aventureux avec les ingrédients, et d’utiliser les épices que vous pouvez avoir dans votre jardin ou votre serre pendant les mois les plus chauds. Expérimentez et voyez quelle recette est la meilleure pour vous!

Comment créer le meilleur barbecue cet été

BBQ

L’été – la chaleur torride peut importuner certains, mais rien ne vaut le goût, l’odeur et l’ambiance d’un barbecue estival. Bien que certaines personnes considèrent «qu’organiser un barbecue» est une tâche facile, il existe de nombreuses mesures que vous pouvez prendre pour faire de votre barbecue un succès.

 

La pièce maîtresse de tout barbecue est la viande, bien sûr. Certains steaks, comme les rôtis de côtes et les rôtis de filet, ne sont pas les meilleurs choix pour l’été – si vous cherchez quelque chose qui remplit l’estomac de vos invités, mais qui ne provoque pas de malaises en raison de la chaleur, demandez à votre boucher de transformer un côté de la longe courte en steaks de porterhouse, et l’autre côté en hauts de longe et en filets mignons. Si vous voulez vous assurer que les débutants présents à votre barbecue ne font pas trop cuire votre viande, demandez à votre boucher de couper les steaks en morceaux de 38 mm d’épaisseur.

 

Là où il y a du steak, il y a aussi du vin. Vos invités apporteront très probablement des bouteilles de tout ce qu’ils trouveront à la maison, ce qui peut vous poser un dilemme: est-ce que je sers ce qu’ils apportent, même si ça ne va pas avec ce que je sers? Est-ce que je garde leurs bouteilles pour plus tard et j’utilise les miennes? Si vous savez quels vins se marient le mieux avec les différents steaks, vous pourriez vous épargner un peu d’embarras. Par exemple, si vos invités apportent un Zinfandel californien, cela se mariera bien avec les steaks de porterhouse en raison de ses tanins modérés et de son acidité élevée. Pratiquement parfait avec n’importe quelle coupe de viande, le Cabernet Sauvignon, a une teneur en alcool et des tanins plus élevés qui peuvent couper le gras de votre steak et rendre le goût du vin moins amer. Si le vin n’est pas pour vous, il y a beaucoup d’autres options que vous pouvez offrir à vos invités – servir des Manhattans avec des steaks est un bon agencement, surtout si vous utilisez un bourbon vieilli ou du rye.

 

Enfin et surtout, vous devrez servir d’autres aliments lors de votre barbecue (même si le vin et le steak seront les principaux acteurs de votre soirée d’été.) Pour ceux qui préfèrent quelque chose de vert avec leur steak, de la salade avec une simple vinaigrette balsamique conviendra parfaitement, à cause de l’acidité de l’assaisonnement. Évitez les sauces lourdes comme celle de type ranch au moment de servir la viande – la texture crémeuse et épaisse de la ranch et d’autres vinaigrettes grasses envahira le palais et détournera l’attention de la viande. En plus de la salade, un certain nombre de fruits se marient bien avec le steak, en particulier ceux qui sont beaucoup plus sucrés, comme les kiwis, les ananas et les mangues.

Et au final, asseyez-vous, détendez-vous et regardez le déroulement de votre barbecue estival. Tant que vous associez les ingrédients de la bonne manière, vos invités partiront avec le sourire et le ventre plein. Une fois que vos invités sont nourris et que la conversation va bon train, terminez la soirée avec un cigare pour conclure en beauté – vos amis et les membres de votre famille reviendront à coup sur.

Les meilleurs steaks, vins et cigares pour le père qui fait tout

steak montreal

Alors que la fête des Pères approche à grands pas (le 17 juin au cas où vous ne le sauriez pas), vous pouvez vous rendre au magasin et acheter ce que vous achetez habituellement pour votre père – que ce soit une nouvelle cravate, des chaussettes amusantes ou une carte-cadeau d’un magasin de rénovations. Ces cadeaux peuvent sembler impersonnels et précipités. Si vous cherchez quelque chose qui va réellement surprendre votre père et lui montrer combien vous vous souciez de tout ce qu’il a fait pour vous, envisagez de bonifier votre offre cadeau avec des steaks, du vin ou des cigares.

 

Steaks

Inviter votre père à un souper de steaks, ou même offrir de prendre le gril en charge pour la soirée, enlèvera une partie de la pression à votre père et lui permettra de profiter de la soirée. Si vous faites griller à la maison, assurez-vous de demander des coupes d’environ 40 mm d’épaisseur – même si vous êtes un nouveau venu au grill, cette taille vous garantira de ne pas trop cuire la viande. En termes de coupes estivales, les porterhouse et les filets mignons sont deux classiques. Griller des steaks avec des légumes ou même du citron (selon la coupe) peut donner à votre souper de la fête des Pères une touche estivale supplémentaire. Veillez juste à jumeler votre steak avec le bon vin; sinon, le goût de la viande et du vin sera modifié.

 

Vins

Bien que le vin puisse sembler un choix étrange pour la fête des Pères, surtout étant donné la connotation de «boisson girly», ce n’est pas du tout le cas. Le vin peut être jumelé parfaitement avec tout, des steaks aux cigares, et peut aider à atténuer la chaleur de l’été. Les vins légers et vifs sont plus adaptés à la saison estivale, ce qui signifie généralement du vin blanc. Toutefois, les vins rouges frais et faciles à boire sont également parfaits pour les journées chaudes. Certains des meilleurs vins pour l’été (et pour votre vaillant papa) comprennent le Pinot Grigio, le Riesling, le Chardonnay, le rosé, et même le Merlot. Cet outil utile peut aussi vous aider à choisir le meilleur vin basé sur la personnalité de quelqu’un.

 

Cigares

Après une longue journée au soleil, en train de tondre la pelouse, ou debout derrière un gril chaud, le clou de la soirée, tout en socialisant ou en regardant le coucher de soleil, est un bon cigare. Bien que la chaleur de l’été puisse être terrible, profiter d’un cigare peut vous aider à y échapper. En plus, les cigares représentent d’excellents cadeaux. Assis près du feu, un cigare La Dueña est l’accord parfait pour les nuits d’été. Il a un corps moyen et des notes de cacao et de cuir. Le cigare est aussi légèrement épicé, ce qui se marie bien avec l’odeur du bois dans le feu. Ces cigares peuvent être achetés ici. Si vous cherchez à passer du bon temps avec votre papa le jour de la fête des Pères avec un verre de scotch et une conversation animée, essayez un La Rive Gloria Cubana Série R Maduro. Ces cigares moyennement corsés sont un peu forts et sont destinés à être dégustés lors d’une longue promenade dans le parc ou pendant un délicieux dîner de steaks. Ils peuvent être achetés ici

Bœuf et vin rouge : les meilleurs accords selon les types de plats

Vous cherchez à épater vos invités avec un accord parfait de bœuf et de vin? Ne cherchez pas plus loin. Voici une liste de plusieurs plats à base de bœuf et les suggestions de nos experts sur les vins avec lesquels les accorder. Vous verrez que ce n’est pas seulement la question de savoir ce qui est bon et ce qui ne l’est pas, mais aussi de connaître les propriétés de chaque plat et du vin avec lequel il s’accorde. Appréciez ces mariages de bœuf et de vin pour un repas spécial en amoureux ou pour impressionner vos invités.

Pourquoi ça marche ?

Comprendre la relation entre bœuf et vin rouge peut vous aider à choisir un délicieux mariage à l’avenir. Ces derniers s’accordent bien grâce à l’interaction entre la protéine de la viande et les tanins du vin. Les tanins sont présents dans tous les vins rouges, provenant principalement de la peau et des graines des raisins et des fûts dans lesquels le vin a vieilli. Un vin très tannique a un goût astringent et rude seul, mais dès que les tanins s’allient à une protéine, un effet bien différent et agréable se produit.

 

De manière générale, pour marier un vin rouge à du bœuf, la règle est que les arômes similaires s’accordent. Autrement dit, les goûts forts vont ensemble, le doux avec le doux, l’acide avec l’acide. En suivant cette règle, vous trouverez que ni le vin ni le bœuf ne domine l’autre.

Les meilleures alliances

Bœuf grillé et Syrah. Les viandes grillées au charbon de bois ont un arôme fumé, il vaut donc mieux trouver un vin fort et tannique qui peut se tenir contre ce plat riche en goût. Essayez un syrah californien ou australien avec ce bœuf grillé, pour un mariage puissant.

 

Le faux-filet et le Cabernet de Napa. Un autre duo fort, cette alliance alléchante va satisfaire vos envies de repas de qualité, comme au restaurant. Ce morceau de viande riche est un favori chez les amateurs de steaks. Le Cabernet tannique de la région viticole américaine de Napa joue le rôle d’un nettoyeur de palais pour éliminer le gras dans votre bouche. Ceci peut paraître déplaisant, mais c’est un délice garanti.  

 

Le filet rôti et le Bordeaux. Une autre règle à suivre lorsqu’on accorde le bœuf et le vin rouge est que la viande plus maigre va avec un vin plus léger. Comme le filet rôti est une pièce maigre, il s’accorde parfaitement avec un vin dont les tanins se sont adoucis par la maturation. Essayez un Bordeaux avec le filet rôti pour un accord exceptionnel qui ne dominera pas les saveurs de cette viande maigre.

 

Sauté de bœuf et Dolcetto. Les sautés de boeuf font de parfaits repas de semaine grâce à leur préparation facile et leurs saveurs qui plaisent à tous, mais ça ne veut pas dire qu’ils ne sont pas aussi adaptés à des repas plus élaborés pour des invités. Les tendres tranches de bœuf cuisinées avec des légumes frais et un assaisonnement asiatique peuvent être servies avec une sauce douce, ce qui en fait le partenaire idéal d’un vin de Dolcetto, dont le nom signifie littéralement ‘bonbon’.   

 

Poitrine de bœuf et Bourgogne. La poitrine de bœuf, ou brisket, contient beaucoup de muscle, mais les arômes qui s’échappent de la viande lorsqu’on la cuit à feu doux pendant longtemps sont incroyables. Accordez ce plat riche avec un Bourgogne de France qui saura se mesurer à l’intensité de cette viande.

 

Que vous décidiez ou non d’opter pour l’un de ces mariages de bœuf et de vin rouge, assurez-vous de respecter les règles de base de l’alliance de ces deux classiques et vous pourrez épater ceux qui partageront ce repas avec vous.

Comment cuire un steak à la perfection comme au restaurant ?

Rien de mieux pour vous mettre l’eau à la bouche que d’imaginer un steak, comme celui au restaurant. Les restaurants de grillades ont raffiné la technique de cuisson des steaks comme un art à part entière, et ils bénéficient de plus d’équipements professionnels comme les grilles à charbon. Ceci dit, si vous ne pouvez pas vous permettre d’aller au restaurant à chaque fois que vous avez envie de steak, pas de soucis : vous pouvez préparer le steak parfait chez vous. Voici sept étapes pour savoir comment cuire un steak à la perfection, comme au restaurant.

1. Choisissez votre morceau

Contrairement aux idées reçues, vous n’avez pas besoin de dépenser une fortune pour obtenir un steak savoureux et tendre. Vous pouvez opter pour les classiques: le filet ou le faux-filet, ou bien vous aventurer dans le monde des steaks souvent sous-estimés qui offrent d’excellentes saveurs à bon prix. Ceux-ci comprennent le haut de palette, le flanchet ou le bifteck de hampe. Quel que soit votre choix, assurez-vous qu’il soit bien persillé et qu’il n’y ait pas d’os. La graisse blanche qui parcourt la viande va garder le steak juteux pendant la cuisson et cuire plus uniformément.    

2. Assaisonnez généreusement

Vous pouvez choisir la direction que vous voulez en termes d’assaisonnement, mais le plus important, c’est que votre assaisonnement comprenne du sel. Frottez une bonne pincée de sel sur le steak environ 30 minutes avant de commencer la cuisson dans la poêle et vous aurez un steak parfaitement assaisonné.

3. Laissez-le atteindre la température ambiante

Ne mettez jamais un steak directement du réfrigérateur dans la poêle. En le laissant reposer sur le plan de travail une heure avant la cuisson, vous laissez la chaleur pénétrer au centre de la viande plus facilement pendant la cuisson.

4. Chauffez la poêle

… Et pas n’importe quelle poêle. Pour d’excellents résultats, il vous faut une bonne poêle en fonte, et elle doit être chaude avant d’y déposer les steaks. Faites chauffer votre poêle à feu vif et assurez-vous qu’elle fume un peu. Ceci vous garantit une jolie croûte croustillante sur votre steak qui lui donnera l’arôme exceptionnel que vous recherchez.

5. L’huile

Bien qu’il y ait des débats quant à savoir s’il faut de l’huile dans les recettes de steaks, la plupart choisissent soit d’enrober le steak d’huile avant la cuisson, soit d’en ajouter à la poêle avant d’y mettre le steak. Le plus important, c’est que l’huile soit chaude : une huile qui n’est pas assez chaude peut vous donner un steak gras et pas doré.

6. Saisissez votre steak

Mettez votre steak dans la poêle chaude et saisissez-le, en le retournant toutes les minutes environ pour que la croûte soit bien homogène. Le temps de cuisson dépend de la pièce de viande et de vos propres préférences, mais la meilleure façon de déterminer la cuisson de votre steak est un thermomètre à sonde. Suivez ce guide pour la température interne de votre steak:

  • – Bleu – 125°F
  • – Saignant – 130°F
  • – À point – 140°F
  • – Bien cuit – 170°F

À mi-cuisson, ajoutez une ou deux cuillérées à soupe de beurre et des herbes pour donner plus de saveur à votre steak.

7. Laisser reposer ou non ?

Là encore, il y a un débat parmi les amateurs de steaks. La sagesse culinaire nous dicte qu’il faut laisser reposer la viande : laissez le steak sur une assiette pour qu’il réabsorbe son jus de deux à dix minutes après la cuisson. D’autres disent qu’un steak bien chaud est meilleur qu’un steak reposé, comme c’est une tranche fine qui refroidit rapidement. C’est finalement à vous de décider ce qui vous convient le mieux. Si vous avez suivi les instructions jusqu’ici, votre steak sera dans tous les cas juteux, délicieux et aussi bon qu’au restaurant.

5 cigares et whiskys à déguster de pairs

Si vous êtes dans le monde du whisky et du cigare depuis longtemps, vous connaissez la satisfaction que procure une association parfaite. Le whisky et les cigares vont de pairs pour une bonne raison : ils sont l’incarnation du plaisir sophistiqué des sens. Si vous êtes relativement débutant dans l’harmonisation whisky-cigare, vous hésitez sans doute sur la manière d’obtenir la paire idéale. Heureusement, bien qu’il faille des années pour devenir maître en la matière, les concepts sont relativement simples. Ne laissez pas un goût dominer l’autre, essayez de trouver des goûts qui se complémentent et se mettent en valeur mutuellement. Un conseil utile est de faire correspondre le corps du whisky au corps du cigare. N’associez pas une boisson forte en goût à une fumée légère, car cela parachèvera la dominance d’un seul goût. Voici 5 cigares et whiskys qui font la paire :

1. Romeo y Julieta Short Churchill avec Bruichladdich Islay Barley

Commençons avec quelque chose qui fait l’unanimité : un cigare cubain. Ce cigare n’a pas seulement son pays d’origine pour garantir sa qualité, Winston Churchill lui-même aurait déclaré que c’était son cigare préféré, d’où son nom. Les Romeo y Julieta sont doux, crémeux et faciles à fumer, et ils s’associent parfaitement au Bruichladdich Islay Barley au goût de malt et de beurre. Ensemble, ils forment une paire légère pour une expérience gustative élégante.

2. Camacho American Barrel Aged Robusto avec Whisky Irlandais Knappogue Castle 12 Ans Single Malt

Cette paire délicieuse n’est pas seulement excellente, elle est aussi étonnamment abordable pour sa qualité. Le Knappogue a été vieilli pendant 12 ans en fûts de bourbon, ce qui lui donne sa douceur maltée qui complète le goût de bourbon grillé du Camacho American Barrel Aged Robusto. Comme son nom l’indique, ce cigare a aussi été vieilli en fûts de bourbon pendant un an, après six années de maturation préalable. Le processus similaire appliqué au cigare et au whisky permet à ces saveurs de se compléter de manière exceptionnelle.

3. Padron 1964 Série Anniversary avec Glengoyne 18 ans

Le Nicaragua est un autre pays réputé pour la qualité de ses cigares, et le Padron 1964 en est l’exemple. Délicat, doux et distingué, ce cigare qui se termine en apothéose, contraste avec le goût fruité du Glengoyne 18 ans – un whisky vieilli principalement en fûts de sherry. Bien que cette paire puisse sembler un peu contradictoire, elle parvient à révéler les différences de chacun, sans étouffer la profonde complexité du cigare et du whisky.

4. Black Belt Buckle Corona Gorda avec Jack Daniel’s No. 7

Si vous cherchez une combinaison audacieuse, essayez ce duo. Les notes de bois brûlé et la douceur du terroir du Black Belt Buckle émanent puissamment de ce cigare. Donc, pour éviter de dominer le goût de la boisson, il faut un whisky qui a du répondant. Le Jack Daniel’s No. 7 en a, avec une saveur qui présente une douceur légère et des notes boisées – les dénominateurs communs qui rendent cette paire parfaite.

5. Davidoff Escurio Gran Toro avec Balvenie Single Barrel 15 Ans

La complexité est la clé de cette association merveilleusement unique. Le Davidoff Escurio est quelque peu crémeux, doux, épicé avec un goût de cuir, tout cela dans un seul cigare splendide. Il se marie très bien, donc, avec ce whisky écossais qui présente une douceur fruitée délicate suivie de notes épicées. Les changements spectaculaires de saveurs, aussi bien du whisky que du cigare, se complètent magnifiquement.

 

Devenir un expert en whiskys ou en cigares ne se fait pas du jour au lendemain, mais testez n’importe laquelle de ces paires et vous ne serez pas déçu(e). Pour conclure, le plus important quand on associe un whisky et un cigare est d’apprécier le goût qui en résulte.

Pourquoi la cuisson lente du bœuf rend la viande plus tendre et savoureuse ?

L’objectif d’un chef, qu’il soit amateur ou professionnel, est d’obtenir une viande parfaitement tendre et savoureuse, mais c’est parfois difficile à réaliser. Il n’existe pas d’approche universelle pour obtenir ce résultat, cela dépend de la coupe et du type de viande. Cependant, la méthode de cuisson qui s’en rapprocherait le plus serait la cuisson lente. Cuire la viande lentement est un moyen de régaler vos papilles en révélant des saveurs complexes. Mais pourquoi ? Et comment être sûr(e) que cette méthode réussira à chaque fois ? Voici quelques conseils.

La science ne ment pas

Oui, il y a une raison scientifique pour appuyer le fait que la cuisson lente de la viande est meilleure. La tendreté de la viande provient de la fonte du collagène – la protéine du tissu conjonctif de la viande. Quand le collagène fond, il se transforme en gélatine, un liquide riche qui donne beaucoup de goût à la viande, ainsi qu’une texture soyeuse. Cependant, pour vraiment liquéfier le collagène, on doit le chauffer à basse température pendant un temps relativement long. La viande cuite lentement acquiert donc une tendreté et un goût spécial, impossible à obtenir avec une cuisson rapide.

Les autres avantages

Plusieurs raisons expliquent pourquoi le dîner cuit dans une mijoteuse ou une cocotte, que vous recouvrez comme il faut et laissez mijoter plusieurs heures, sera délicieux. La première a déjà été expliquée ci-dessus, et la deuxième est que la cuisson à basse température de la viande entraîne moins de perte de jus que lorsqu’elle est rôtie à haute température. Dans une mijoteuse, toute l’eau est conservée dans le plat et évite cette texture sèche que personne n’apprécie. Pour finir, la cuisson lente de la viande offre une cuisson uniformément et à cœur. Une pièce de bœuf rôtie à haute température finira avec une croûte en surface pendant que l’intérieur cuit lentement, alors que la méthode ‘lente et à feu doux’ garantit un niveau identique de cuisson.

Que peut-on cuire lentement ?

Vous verrez que la cuisson lente est idéale pour les viandes grasses et tenaces, comme le rôti de porc et l’épaule, la ronde ou la cuisse de bœuf. Comme ces parties de l’animal ont plus de tissu conjonctif, elles restent dures si elles ne sont pas cuites lentement. D’un autre côté, on sait que les coupes plus maigres, comme le filet de porc, vont sécher dans une mijoteuse. Il en va de même pour le blanc de poulet. Les parties foncées du poulet cuites dans une mijoteuse, comme les cuisses et les pilons, restent en général juteuses.

Conseils & astuces

Si vous êtes comme la plupart des gens, vous avez remarqué que la cuisson lente n’est pas toujours la panacée. Vous avez peut-être déjà entendu quelque chose du genre : « Mets simplement tous tes ingrédients dans la casserole et laisse mijoter toute la journée ! ». Et vous avez été terriblement déçu(e) du résultat, parce que c’était une bouillie de légumes agglomérés qui n’avait pas le goût escompté. Une des meilleures choses à faire pour avoir l’assurance d’une viande exceptionnelle, c’est de la brunir en premier lieu. La surface caramélisée de la viande donne un goût riche au plat final, et vous pouvez conserver le croustillant des légumes en les superposant correctement. En général, les ingrédients qui mettent le plus longtemps à cuire – la viande – devraient être placés au fond de la casserole, et les légumes sur le dessus.

 

La cuisson lente peut sembler difficile, mais apporte son lot de satisfaction. Cependant, la science (et beaucoup de gens) nous dit que ça en vaut la peine, car le résultat sera extraordinairement tendre et savoureux. Maintenant que vous avez les connaissances et le savoir-faire, n’hésitez pas à faire chauffer la mijoteuse cette semaine pour préparer des dîners incroyables !

Les différents types de maturation de la viande de bœuf

Beaucoup de restaurants et de grilladeries, ou restaurants-grills, servent des steaks aux saveurs incroyables et tendres, cela est dû au long processus de maturation, ou affinage, du bœuf à sec. Ceci dit, certains préfèrent l’autre type de maturation de la viande de boeuf, la maturation dite humide. Si vous vous demandez quelles sont les propriétés spécifiques de chacune d’elles, lisez la suite et faites votre choix !

Pourquoi faire maturer la viande de bœuf?

L’objectif de la maturation du bœuf est le même pour les deux techniques : attendrir la viande. Pendant le processus de maturation, les enzymes et les microbes agissent pour décomposer le tissu musculaire du bœuf, ce qui produit la tendreté et le goût souhaités. La différence réside cependant dans la méthode de maturation du bœuf, sèche ou humide.

La maturation à Sec (Dry Aging)

Le bœuf maturé à sec est pendu pendant plusieurs semaines sous forme de carcasse ou de coupes primaires, à l’air libre et à basse température – juste en dessous de la température de congélation. Deux actions se produisent durant cette période: les enzymes agissent sur le tissu conjonctif pour l’attendrir et la viande se déshydrate. Le bœuf perd lentement toute l’eau qu’il contient et les saveurs intenses de la viande se révèlent. En fait, ce ne sont pas les seules choses qui se produisent pendant la maturation à sec. Cette pratique favorise la croissance de certaines espèces fongiques à l’extérieur de la pièce de viande, qui forment une espèce de croûte dure. Plutôt que de gâter la viande, ce champignon aide en réalité les enzymes à attendrir et ajouter du goût. Cette croûte est ensuite enlevée quand la viande est prête à être cuisinée, pour ne laisser que le goût délicieux et unique du bœuf maturé à sec.

En quoi consiste la maturation humide (wet aging) ?

La maturation humide du bœuf est une innovation récente qui est apparue avec les avancées effectuées dans les domaines de la réfrigération et du plastique. Plutôt que de suspendre le bœuf à l’air libre, on a découvert que placer les morceaux de bœuf dans des sacs sous vide produisait un effet similaire plus rapidement – environ 4 à 10 jours, suivant le type. Aujourd’hui, cela signifie que la viande peut être maturée pendant son transit entre l’abattage et le point de vente, évitant les inconvénients du stockage pendant plusieurs semaines.

Une expérience différente

Peut-être ne le savez-vous pas, mais le bœuf affiné par maturation humide est considérablement plus courant – la viande que vous achetez en magasin est fort probablement issue d’une maturation humide. Les fabricants choisissent cette voie, car elle est plus simple et moins chère. Une économie notable provient du fait qu’avec la maturation humide, le bœuf ne perd quasiment pas d’eau, alors que la maturation à sec déshydrate la pièce de viande et la fait considérablement rétrécir – jusqu’à un tiers de son poids est perdu.

 

Alors quelle est la différence de goût ? La maturation humide donne un bœuf possédant un goût minéral ou métallique prononcé et qui manque de profondeur, car il a maturé dans ses propres jus. D’un autre côté, la maturation à sec produit un bœuf non seulement tendre, mais au goût développé, que l’on décrit souvent comme un goût de noisette, rôti, ou qui possède simplement plus le ‘goût du bœuf’ (grâce à la quantité d’eau réduite). Vous trouverez du bœuf maturé à sec dans les grilladeries et les restaurants, la plupart du temps, plutôt qu’au rayon boucherie des supermarchés.

 

Pour conclure, le bœuf maturé à sec offre une expérience bien plus complexe, aussi bien au niveau de la préparation que du goût. Mais nous pensons que l’exceptionnelle tendreté et le goût époustouflant valent vraiment la peine.